Amitié, Mes coups de gueules, Santé

Victime du SARS-COV-2 ?

covid-19-une-mutation-a-t-elle-reellement-rendu-le-virus-plus-contagieux-mais-moins-dangereuxUne des mes plus anciennes amies, du temps de mes années collège, c’est-à-dire que je connais depuis une vingtaine d’années, m’a ces jours-ci « éjectée » de sa liste d’amis, comme les réseaux sociaux d’aujourd’hui permettent de le faire… en un clic.

Il aura suffit que je lui dise que je ne me ferais pas vacciner pour la faire devenir hystérique, dans un premier temps elle me dit qu’elle ne me recevra plus chez elle si je ne suis pas vaccinée, ce à quoi j’ai argué que je n’avais jamais mis les pieds chez elle en ajoutant que vu qu’elle était vaccinée et donc protégée elle n’avait rien à craindre de moi.

Je n’avais pourtant pas régi quand elle à dit quelle se faisait vacciner, le faire ou pas est et doit rester une démarche personnelle accomplie en toute conscience des bénéfices et des risques supposés de cette action. Je n’avais pas à juger.

Je n’avais pas, non plus, réagi quand j’ai su par autrui qu’elle sentait peser sur elle une fatigue persistante très inhabituelle depuis son injection en ne lui faisant pas regretter son choix. Là encore, je ne suis rentré dans aucun débat avec elle sur ce sujet.

J’espérais un débat mais je n’ai rien eu, même pas un dialogue de sourds, nada, rien ! Elle à tout éludé, est devenue un fantôme et a disparu des radars, je me suis trouvée face à un mur fait de vide, alors je vais argumenter pour moi-même,

Il n’est plus du tout question de maladie, mais de vaccin, pire encore, de croyance portée par de la propagande. Je suis circonspecte et prudente face à ces vaccins ? Alors je suis immédiatement qualifiée d’ « antivax », de « complotiste » voire même d’ « obscurantiste » par celleux qui se font ou comptent se faire vacciner, que je pourrais à leur tour appeler « moutons » !

Toute discussion sur ce sujet semble promise au mieux à un dialogue de sourds, au pire au pugilat. Pour ma part, je ne sais rien, mais que penser de cette démarche qui consiste à injecter des vaccins à des millions de personnes dans le monde de façon à ce que cet ARN « demeure » dans l’organisme ?

On ne sait RIEN actuellement des conséquences de cette intégration de l’ARN du SARS-COV-2 à l’ADN humain. Sera-t-il inoffensif ? Conduira-t-il à développer d’autres pathologies, possiblement cancéreuses, ou une stérilité de masse ?

Et c’est bien cela qui m’incite à la prudence, et à questionner le bien-fondé et le rapport bénéfice-risque d’un acte médical aventureux sur des millions de personnes dans le monde, y compris les enfants.

Demander un débat sur cela, exiger une plus grande transparence sur ces pratiques, ce n’est pas être « antivax », ma chère «amie », c’est ne pas se payer de mots, et exercer son libre-arbitre, toujours est-il que le SARS-COV-2 aura fait une victime de plus : notre amitié.

Portez-vous bien.

Letizia Doria

Mots-clefs :, ,

A propos de Letizia Doria

juriste médiatrice consultante/conseillère en stratégies de crises. Coïto ergo sum, (Cogito ergo sum) aussi...

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade