Mes coups de Cœur, Mon Identité, Philosophie

Lâcher-prise.

Vivre libreJ’avais, et ce, depuis toujours l’habitude, néfaste au vu de ce que cela m’a apporté, de davantage prioriser les besoins des autres par rapport au miens et à m’attacher à des choses, telle une accumulatrice compulsive, allant jusqu’à croire qu’elles faisaient partie de mon identité, un travail, une maison, de l’argent, et même des amis tordus, mettant presque sans m’en rendre compte, ma vie au second plan en la repoussant à plus tard.

J’ai posé mes valises dans une maison faite pour moi, en pleine nature et en même temps est venu le besoin de me défaire de certaines choses, de certaines personnes et de certaines situations, j’ai décidé de prendre soin de moi, de lutter contre mes peurs, de soigner mes plaies et de laisser derrière moi tout ce qui est susceptible de me faire du mal, pour ainsi affronter mon quotidien avec optimisme.

Pour peu que je me souvienne, notre société, m’a appris et m’a transmis la nécessaire valeur de l’amour et du respect des autres, ce qui est sans aucun doute important mais elle ne m’a pas appris le besoin de m’aimer moi-même, et je dirais mieux, la société n’aime pas çà ! C’est pourquoi, aujourd’hui je choisis de prendre la société à contre-pied et d’assumer mes choix, mon passé, mes vérités, mes mensonges et mes erreurs..

Je veux que mon cercle d’amis ainsi que les personnes qui me sont les plus proches soient honnêtes et fiables, j’en ai marre d’entretenir ma syllogomanie  des relations qui frôle l’absurde et que je conserve depuis bien trop longtemps par peur de vexer, chaque illusion qui se perd, est une vérité que je n’affronte pas, je sais ce que je veux et ne souhaite pas perdre du temps précieux ou en faire perdre aux autres.

Pour moi, le bonheur n’est pas un sentiment, c’est une décision. J’ai donc décidé d’imposer des limites à ma patience et de recentrer ma tolérance sur des sujets qui, au contraire, la méritent, de ne plus supporter des menteurs, des gens présomptueux qui ne sont la que pour profiter de la bonne pomme que je suis. A partir d’aujourd’hui, j’arrête de tourner les pages du livre de ma vie, et j’en deviens l’auteure, la vraie protagoniste.

Qu’est ce qui m’a m’a fait évoluer ainsi ? J’ai simplement pris conscience que depuis ma plus tendre enfance, tout ceux qui ont traversé ma vie ont projeté sur moi leurs insécurités et leurs valeurs, sans jamais me prioriser en tant que personne authentique et unique. Suis-je égoïste ?

Letizia Doria

Mots-clefs :, ,

A propos de Letizia Doria

juriste médiatrice consultante/conseillère en stratégies de crises. Coïto ergo sum, (Cogito ergo sum) aussi...

Une réponse à “Lâcher-prise.”

  1. Le 1 mai 2021 à 22 h 15 min Chimerique a répondu avec... #

    Tu as sûrement raison, et la force que tu dégages de l’extérieur, laisse à penser que tu es imperméable à tout, et que tu peux montrer le chemin.
    Les gens ne s’imaginent pas qu’ils t’enfoncent avec leur problème.
    A titre personnel, j’en suis sincerement désolé.
    Ouvre toi davantage aux autres, et tu deviendras une priorité. Tu es sur le bon chemin avec cet article.

Ajouter votre réponse

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade