Féminisme, Mes coups de gueules, Politique, Religions

Soyez « Woke » qu’ils disent !

WokePour l’universaliste que je suis, je ne peux qu’être réticente à ce mouvement « Woke » prônant le politiquement correct englobant la gauche identitaire, la cancel culture, le féminisme intersectionnel qui sont tous des dénonciateurs cultivant leurs victimisations par des chasses aux arrière-pensées dans une recherche constante d’une approbation sociale, quitte à mettre de côté leur propre identité et même leur dignité.

Une nouvelle police Woke qui se veut « spirituelle » a vu le jour, faisant des descentes partout en fonction des dénonciations diverses et variées, cela va du genre à la couleur de peau, la race et même l’ethnie, sans parler des religions et des identités sexuelles, chacun se range dans son clan, construisant sa propre identité, développant son propre racisme et cherchant à obtenir une quelconque compensation.

La dénonciation tout azimut est la règle pour la culture Woke, institution, discours, littérature, cinéma, télévision, et il n’en faut pas beaucoup pour être dénoncé, tout semble bon à déconstruire pour l’adapter à leur politiquement correct, il y aura toujours une identité à créer, une domination à mettre à terre, une compensation à obtenir.

Je sens venir le jour ou l’on ne pourra plus rien dire ou faire sans tomber sous les diverses dictatures des minorités, ou l’autocensure régnera indifférente au social au profit du sociétal. Mais je sens venir aussi le coté repoussoir de cette culture avec son agressivité donneuse de leçons qui engendrera un racisme contre un autre.

Je perçois dans cette recherche de la « normalité » claniste poindre des individus qui renieront leur vie intérieure en se consacrant exclusivement à l’exercice de la superficialité, du vide, et qui seront obligés de travailler leur estime de soi, leur identité personnelle, leurs valeurs et leur personnalité s’il veulent s’élever en tant qu’êtres libre avec leurs propres idées, leur propre cadence et leurs particularités s’ils ne veulent pas se transformer en objets bien manipulables.

Pour ma part je prône le retour à un débat tolérant avec bien sur un esprit critique dans un idéal d’émancipation universaliste parce que la généralisation de ces censures deviendront rapidement des censures de la démocratie.

Letizia Doria

Mots-clefs :, , ,

A propos de Letizia Doria

juriste médiatrice consultante/conseillère en stratégies de crises. Coïto ergo sum, (Cogito ergo sum) aussi...

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade