Politique, Santé, Société

Le monde de Demain.

vaccinreserveNormopathie VS Liberté.

Depuis que j’ose dire à qui veut l’entendre que je ne me ferais pas vacciner tant que je n’aurais pas l’assurance que mon ADN ne sera pas modifié, je me heurte à un rejet systématique de par un nouveau monde Normopathe, et nombre de mes amis en font partie.

Je ne partage pas leurs croyances idéologiques, donc je suis suspecte, mais suspecte de quoi ? Je n’ai jamais fait le trafic d’obscures “théories de la conspiration”, en effet, loin de moi l’idée même de prendre parti pour des choses qui me dépassent, mais vu que je ne pratique pas leurs rituels de loyauté vaccinale, je deviens hérétique face leurs hérésies.

J’ai face à moi une « normalité » qui en vient parfois à rationaliser et à valider des actes et des dimensions qui sont parfois complètement illogiques. Pour faire court, on ne me fait pas confiance, je deviens une étrangère parmi eux puisque je conspire contre eux en me croyant supérieure à eux, je veux les tromper, et abuser d’eux.

On me cite en exemple d’avenir le fameux, je dirais pour ma part le fumeux « Passeport vert »” d’Israël, ce qui est logique, d’une manière malade et fasciste, quand on est déjà un État d’apartheid, qu’est-ce qu’un peu plus d’apartheid ? Je compare pour ma part ce passeport aux étoiles jaunes de sinistre mémoire des juifs quand une partie du monde parlait le « nazi ».

Demain, nous serons bannis des universités, interdits dans les écoles publiques, d’assister à des événements culturels et sportifs, de fréquenter des bars et des restaurants, à terme il n’y aura plus de place pour moi.

Me voilà promise au statut de sociopathes tant que je ne me convertis à la Nouvelle Normalité afin de pouvoir fonctionner dans la société.

Non, nous les non-vaccinés ne somme pas les juifs de même que les gens de la nouvelle normalité ne brandissent pas de grands drapeaux à croix gammée, mais le totalitarisme est le totalitarisme, quels que soient les gros mensonges, l’idéologie et les ennemis changent, mais sa trajectoire reste la même, impitoyable !

Le seul choix qui semble s’offrir à moi est de me conformer à leur idéologie « nouvelle Normalité » ou la ségrégation sociale.

Ma question est qu’ont ils imaginé pour moi demain, et pour vous ?

Letizia Doria

Source : The Consent Factory

Mots-clefs :, , , ,

A propos de Letizia Doria

juriste consultante/conseillère en stratégies. Coïto ergo sum, (Cogito ergo sum) aussi...

Une réponse à “Le monde de Demain.”

  1. Le 6 avril 2021 à 18 h 05 min Chimerique a répondu avec... #

    Refuser de se faire administrer un vaccin quand on est adulte (et maître de ses décisions) est un choix. Ce choix implique des conséquences favorables et défavorables pour les 2 chemins qui s’offrent à toi.
    Se faire administrer le vaccin et se voir octroyer le droit de circuler et de pénetrer dans tous les lieux réservés à cette conditions, mais prendre le risque de modifier son corps, peut-être son patrimoine génétique, et sa possible santé à long terme.
    C’est dans la nature de l’homme de vouloir parfaire ce qui fait défaut, et notre génétique est totalement imparfaite. Je met met à la place des gens qui ont une génétique défaillante, et qui rêverait d’avoir une vie comme la mienne (capacité moteur, et mentale), mais qui n’ont pas ce choix de prendre un risque ou d’être conservateur.
    Modifier son corps pour le rendre plus apte à se défendre, sans mesurer ce qui m’attends à l’avenir ? C’est un choix que plus de 300 millions de personnes ont fait.
    Ne pas se faire vacciner et garder la maîtrise de son corps, en se sachant à l’abri des conséquences néfastes d’un vaccin, mais à la merci d’un virus qui peut encore devenir plus virulent, et se voir restreindre ses possibilités de circulation et de vie sociale.
    Mais rester libre à n’importe quel prix.
    Mon film préféré (avec Le fabuleux destin d’Amélie Poulain!) est Bienvenue à Gattaca, et ce splendide scénario de fiction, est devenu une réalité. Pour avancer dans le monde de demain, il faut avoir les capacités pour survivre d’une manière générale. Générale, qu’est-ce que représente ma simple vie au milieu de 7 milliards d’âmes, est-elle insignifiante, ou est-elle importante ?
    Ces capacités passe par une transformation génétique qui ne se fait pas naturellement, une transformation pour s’immuniser contre un virus, et dans quelques décennies, contre une pollution irréversible, contre des rayons UV, une malnutrition, ou pour des questions d’habitabilité (Mars ?).
    Me concernant, je fais le choix de ne pas choisir, vivre avec une grande précaution, et dans l’expectative d’une évolution favorable, jusqu’à ce que la route se sépare de nouveau, pour un choix ou un non choix.

Ajouter votre réponse

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade