Société

Des câlins ! Vite !

unnamedOn dit de moi que je suis une personne affectueuse, et j’aime à le croire aussi parce que j’ai tendance à faire des câlins pour exprimer l’émotion que je ressens sur le moment à travers ce geste sincère.

Est-ce un besoin de transmettre des sentiments comme de la compréhension, de l’amour, de l’estime, du rapprochement, ou de tout autre sentiment d’ailleurs que je ressens envers une autre personne ? Oui ! Grandement oui ! Ce faisant je démontre à cette dernière que je serais toujours là quand elle aura besoin de moi, sans même qu’il soit nécessaire de parler.

Bizarrement ou alors pas tant que ça quand j’y ajoute le facteur « COVID », il y a eu des jours étranges et contradictoires, des jours désaccordés, ou je ressentais le besoin de la chaleur d’un câlin, et de la chaleur cette peau chaude, et presque en même temps, je ressentais l’envie de m’échapper dans un recoin privé où personne ne me verrais, ou je pouvais penser en silence avec la solitude comme seule amie.

J’en suis arrivée à me demander « Est-ce que quelque chose ne tourne pas rond chez moi ? Que m’arrive t-il ? ». La réponse est bien sur « non ! ». Il ne faut pas voir des états pathologiques à des moments ponctuels qui, en réalité et au vu la conjoncture actuelle sont complètement normaux.

Il y a des gens qui n’apprécient pas les câlins ou qui disent qu’ils ne servent à rien, mais je sais qu’ils me sont vraiment nécessaires, mon seul problème devenant chronique est le manque de câlins parce que c’est un geste capable d’alimenter mon cerveau et de m’apporter, dans un moment donné, plus de bien que l’aliment en lui-même.

J’ai besoin de ce contact pour me lier aux autres, besoin de caresser, d’enlacer, et de sentir la peau de l’autre pour plusieurs raisons qui valent la peine d’être connues.

Le câlin est une chose simple et élémentaire qui apporte une sensation de plénitude immense pour celui qui le donne et celui qui le reçoit.

Un câlin, ça n’est peut-être pas grand chose… pourtant, il a un pouvoir guérisseur émotionnel important qui me permet de réaffirmer mes sentiments et d’alimenter mes relations.

 Letizia Doria

A propos de Letizia Doria

juriste médiatrice consultante/conseillère en stratégies de crises. Coïto ergo sum, (Cogito ergo sum) aussi...

2 Réponses à “Des câlins ! Vite !”

  1. Le 23 février 2021 à 18 h 25 min Chimerique a répondu avec... #

    L’envie de câlins apporte du réconfort, de la sécurité, de l’affection, et soigne de nombreux doutes. Mais est-ce que sa quête doit forcément passer par un rejet, de l’indifférence et du désintérêt ?

    • Le 24 février 2021 à 10 h 22 min Letizia Doria a répondu avec... #

      L’indifférence est un comportement simulé, le but est de ne pas révéler aux autres ce que nous ressentons, le désintérêt est une incapacité de comprendre et de percevoir les sentiments de l’autre, les deux font partie du reflexe de protection, c’est à chacun de voir si ces carapaces sont compatibles avec les câlins.

Ajouter votre réponse

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade