Biodiversité, Santé

Comment refuser un vaccin.

covid-19-une-mutation-a-t-elle-reellement-rendu-le-virus-plus-contagieux-mais-moins-dangereuxJe ne sais pas si comme moi vous voyez venir une vaccination de masse, qui pourrait même être obligatoire mais ce que je sais de ce futur vaccin me dit qu’il ne sera pas ordinaire et qu’il présentera aussi différents risques d’effets secondaires.

Ce que je sais aussi, vu l’abattage médiatique et les diverses propagandes c’est que je ne fais plus confiance aux différents test, truqués ou pas truqués, de ces multinationales de l’industrie pharmaceutique qui n’ont pas pour principale préoccupation de soigner des gens mais de verser des profits conséquent à leurs actionnaires.

Aujourd’hui il y a peu de certitude quant à la « protection » promise, de plus je sais que les tests scientifiques durent minimum 3 ans avant d’être lâchés dans le circuit publique.

Le problème est que l’urgence fait tomber ces obligations et qu’on se retrouvera avec des produits chimériques générant de nombreux effets secondaires dès les premiers jours ! Le vaccin en préparation pour ce que j’en sais comporte des séquences d’ADN (ARN) destinés à interagir avec notre génome pour produire les défenses immunitaires contre le virus ciblé, soit le COVID-19, qui fait la une depuis février 2020. C’est d’une modification du génome humain qu’il s’agit, d’un « forçage génétique » promis à l’ensemble des peuples de la Terre et qui va en être le cobaye, avec quels résultats ?

Ce qui m’interpelle c’est ce qu’on veut m’inoculer, m’injecter est une première à échelle humaine, tout comme ce virus d’ailleurs et que tous deux dépassent de loin la dimension où s’affrontent santé et maladie. Oui mais comment faire alors ? Comment refuser légalement ce vaccin.

Légalement et en fonction de la loi bio-étique actuelle, je ne refuserais pas le vaccin de prime abord, mais demanderais des renseignements que le médecin sera obligé de me donner, (le droit à participer activement aux décisions médicales qui le concernent ou décision médicale partagée (Article L 1111-2 du CSP)), je demanderais au médecin si le vaccin contient de la « MRC-5 », si c’est le cas, j’aurais le droit de le refuser, ensuite pour terminer je demanderais s’il y a une possibilité de « réaction iatrogène » (c’est à dire une réaction indésirable causée par de multiples composants ou médicaments agissant les uns sur les autres) au vaccin, sachant qu’ils en ont tous et que toute contre-indication revêt un caractère absolu, elle ne doit jamais être transgressée, ainsi le médecin sera obligé de dire oui, et cela sera ma porte de sortie de vaccination (le droit de refuser un traitement ou un acte médical (art L 1111-4 du CSP), et il ne me restera plus qu’à remercier le médecin de son offre et de partir en lui offrant mon plus beau sourire… Si le port du masque le permet, bien sur.

C’est ainsi que je refuserais légalement et respectueusement tous les vaccins que je ne désire pas faire, qu’ils soient obligatoires ou pas, et il n’y a absolument RIEN qu’ils puissent faire à ce sujet ! (LOI n° 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé)

Le cas échéant je ne me priverais pas de de rappeler au médecin récalcitrant (oui ça existe !) qu’il a prêté le serment d’Hippocrate (qui est de ne pas faire de mal) et qu’il DOIT le respecter.

Letizia Doria

Mots-clefs :, , , , ,

A propos de Letizia Doria

juriste consultante/conseillère en stratégies. Coïto ergo sum, (Cogito ergo sum) aussi...

2 Réponses à “Comment refuser un vaccin.”

  1. Le 27 septembre 2020 à 19 h 39 min Samuel Boniface a répondu avec... #

    Je suis entièrement d’accord et jen ai apprit aussi en lisant ton article merci letizia

  2. Le 25 septembre 2020 à 20 h 02 min oz a répondu avec... #

    j’aime et partage ton point de vu ;-) (monsieur toutlemonde)

Ajouter votre réponse

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade