Amour, Sexualité

Essai de démystification de la sexualité

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????C’était lors d’une soirée, dans une autre vie, avant confinement, dans un restaurant littéraire avec pour thème « L’érotisme dans la littérature », mais comme il se doit le thème s’est focalisé sur la sexualité et je me suis rendue compte que parler sexualité c’est mentir, c’est tricher et c’est en dire trop.

A commencer par le psychologue de service qui à trouvé sa vérité dans « Le bonheur », de Denis Robert roman écrit dans un style très cru qui ne m’a rien montré, hormis la classification de l’auteur de ce choix parmi celleux qui pensent que le sexe est une chose sale et que les relations sexuelles ne sont que des relations de pouvoir binaires.

Il en à tiré la phrase « Le sexe a besoin de mensonges et de secrets pour survivre au reste. », phrase qu’il qualifie de belle, prenant le parti d’une sexualité obsolète et patriarcale et demandant à son auditoire d’apprendre à se taire ou tout au moins à ne pas tout dévoiler.

Je comprend que parler sexe est difficile, certains n’y arrivent pas, bloqués qu’ils sont par des préjugés sociaux rétrogrades, je conseille d’ailleurs à ces derniers de faire comme moi et d’écrire, cela ouvre des portes insoupçonnées et fait percevoir ce qu’il y à derrière sa porte, et si l’autre en fait de même en ouvrant la sienne tout devient clair. (Gare au surprises agréable)

Ma vérité est toute autre, nous évoluons dans un monde ou les genres on supplantés les stéréotypes binaires de la sexualité patriarcale qui dans bien des cas, conduit à la frustration et l’insatisfaction, mais pourquoi cacher le fait que si la majorité des êtres humains ressent une attirance pour le sexe opposé, une proportion plus restreinte la ressent envers le même sexe et d’autres encore la ressentent envers l’un et l’autre sexe.

De plus, certains types de sexualité ne proviennent pas du domaine de la psychologie ou de celui de la biologie, d’où sont nés l’hétérosexualité et l’homosexualité mais font partie d’un mouvement social en faveur de l’égalité, et du droit pour toutes et tous de vivre de différentes manières leur sexualité.

C’est sur, le comportement sexuel est complexe, mais ma liberté de conscience me dit que toute conduite sexuelle qui ne blesse pas physiquement ou spirituellement l’individu, son partenaire ou des tierces personnes doit être considérée comme une variante sexuelle et ainsi être respectée.

Pour conclure je dirais que la sexualité est une construction sociale en perpétuelle évolution et qu’il convient de repenser les interprétations sur les expressions de la sexualité ainsi que le rôle joué par les valeurs religieuses et morales qui ont eu une grande influence dans la construction de l’opinion publique sur les différentes orientations sexuelles au cours de l’histoire, en donnant lieu dans de nombreux cas à la stigmatisation, aux conversions forcées, à la négation, voir aux assassinats.

Letizia Doria

Mots-clefs :, , , , , , , ,

A propos de Letizia Doria

juriste consultante/conseillère en stratégies. Coïto ergo sum, (Cogito ergo sum) aussi...

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade