14 mars 2020 0 Commentaire

Prenons le parti d’en rire..

Depuis quelques semaines les médias, mainstream ou pas nous gavent de renseignements et autre commentaires d’experts auto proclamés et nous abreuvent de conseils à la con pour nous prémunir de ce petit virus à l’humour noir qu’est le Coronavirus.

A voir comment la peur est devenue une pandémie je me dis que ce cher virus à déjà gagné la bataille, mais faisons contre mauvaise (?) fortune bon cœur, la sécu, au final va y gagner, les caisses de retraites en premier de par la baisse (drastique ?) du nombre de retraités, d’aucuns se frottent les mains, du grand groupe pharmaceutique international aux pompes funèbres locales.

Heureusement que les réseaux sociaux sont là pour contre balancer cette ambiance glauque et malsaine en dédramatisant l’actualité avec des dessins et des blagues sur l’épidémie de Coronavirus qui frappe le monde.

Pour oublier cette menace sanitaire qu’ils jugent sérieuse ? J’en doute, certains internautes se lâchent pour dédramatiser l’actualité, d’autres le font pour conjurer leur sort et je ne doute pas qu’un jour ou l’autre des processions vont fleurir ici et la avec leurs cortèges de moutons, pourquoi pas comme aux temps de la peste en longues redingotes noires et masques blancs à longs nez ou têtes de mort sur le visage, déjà à Camblain-l’Abbé la bien nommée, les catholiques traditionalistes se sont rassemblés ce mercredi soir pour une messe et procession pour « les temps d’épidémie » contre le coronavirus.

Par ailleurs, ironie du sort, le salon du survivalisme qui devait avoir lieu du 20 au 22 mars n’aura pas résisté au coronavirus, annulé en raison des mesures de restriction du gouvernement, mais je ne m’inquiète pas pour eux, leurs stocks de spaghetti était fait bien avant la naissance du virus.

Nombre de charlatans vont surfer sur la pandémie de la peur et proposer des remèdes miracles, et nombre de chalands vont tomber dans leurs filets, mais c’est comme ça que la société fonctionne, la peur et la crédulité dominent le monde, plus fort que l’argent, plus fort que le capital…

Sexuellement, le jeu de l’infirmière vient en tête des petites coquineries, par ailleurs, plus sérieusement, dans le monde, plusieurs ruptures de stocks de préservatifs ont été constatées et les contacts physiques étant limités en cette période de coronavirus, les ventes de sex-toys connaissent une forte hausse, au cas où une période de confinement leur serait imposée, comme quoi on peut se priver de tout, sauf d’un bon orgasme.

Finalement, comment ne pas rire des vols de masques nécessaires à la protection des personnels soignants et des personnes à risque, comment ne pas rire du marché noir de gels nettoyants, pourquoi ne pas rire de ces rixes pour acheter du papier toilette et des boîtes de riz ou de pâtes.

Pourquoi ne pas rire du sort de nos anciens déjà seuls et qu’il ne faut plus ni voir ni toucher de peur de les tuer, c’est vrai, c’est rigolo de les voir mourir plus vite, mais « seulement » de solitude, comment ne pas rire de notre système de santé, qui déjà en grande difficulté sera débordé par un afflux de malades et ne pourra plus prendre en charge toutes les autres maladies comme un infarctus du myocarde ou une appendicite, qui sont toujours des urgences, un virus, rarement.

Letizia Doria

Laisser un commentaire

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade