12 décembre 2019 0 Commentaire

Lettre au Père Noël

Cher père Noël,
je t’écris cette lettre pour te dire que la sagesse étant le produit exclusif de l’expérience, je ne pourrais pas te dire si j’ai été sage, j’attendrais mes vieux jours pour le faire.

Mais je te rassure, tous les jours je développe mon autonomie, ma curiosité, mes connaissances, j’apprends même à vivre avec les autres en exprimant mes besoins, mes émotions, mes envies en prenant en compte ceux des autres, je développe mon imaginaire et aussi mes valeurs et mes goût. (Sexuels aussi)

Je suis toujours en période d’apprentissage avec tous les grands changements que cela suppose, mais la fin d’année approche et il est temps de faire le bilan pour savoir si j’ai mérité ou pas un super Noël, je vais te répondre avec tout le cœur de l’ancienne petite fille que je fus : OUI, bien sûr ! Parce que j’ai gardé mon âme d’enfant et je fais de mon mieux avec les moyens qui sont les miens, guidée par l’amour de moi-même et la soif de grandir et d’apprendre.

Si je t’écris maintenant, ce n’est pas pour moi, sachant que tu n’existe pas, j’ai trouvé plus sur de me faire mon cadeau moi-même mais pour te demander d’offrir un avenir aux enfants du monde, tu sais, comme moi, que notre planète va mal, les dangers écologiques qui menacent l’avenir de nos enfants ne peuvent pas être mis de coté au moment de Noël, les enjeux sont énormes, je te demande donc, cher père Noël, d’offrir un monde juste et solidaire.

Je sais très bien cher père Noël que tes intentions ne sont pas nobles, que tu aimes le fric par-dessus tout et que tu n’en a rien à faire des enfants et que tout ceci n’est qu’une grande démonstration d’amour du profit de ta part.

Je sais bien que cette lettre restera sans réponse, mais je l’écris quand même, ce dont ont le plus besoin les enfants, c’est d’un environnement sain dans lequel grandir avec les ressources de la Terre préservées sans qu’on l’abîme chaque jour un peu plus.

Je ne doute pas un seul instant, père Noël que tu seras insensible à ces questions écologiques et que tu n’auras envie que d’une seule chose, c’est de maintenir cette maudite tradition bien encrée ainsi que les cadeaux y sont associés, alors comment faire pour faire péricliter ce que tu appelle la magie et faire le bonheur des enfants ?

La seule réponse crédible est ton suicide père Noël !

Avec beaucoup d’espoir dans l’avenir et en espérant avoir été entendue.
Letizia Doria

Mots-clefs :, , ,

Laisser un commentaire

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade