8 décembre 2019 0 Commentaire

Nostalgie..

En quelques jours mon nez m’a joué des tours, deux fois, la première quand partie sur le plan d’Aups dans le massif de la sainte Baume pour y cueillir des champignons, mes narines m’ont bloquée sur place, comme le ferait un chien d’arrêt devant une bécasse, c’était aux abords d’une maison à l’heure du petit déjeuner, l’odeur enivrante d’un simple café au lait de vache à peine sorti du pis, entier, chaud naturellement et non stérilisé m’a mise en émoi, j’ai retrouvée une des odeurs de mon enfance de l’Alta Rocca en été et la nostalgie qui va avec à réveillé tout mes  souvenirs, les autres odeurs, celles de l’étable, l’odeur musquée de l’ânesse du voisin, jusqu’à me souvenir du bruit que faisait l’eau qui coulait librement dans le caniveau..

Jamais je n’aurais cru que l’odorat soit capable d’activer des émotions et des souvenirs aussi concrets, j’avais déjà expérimenté certaines odeurs, celle d’un vieux livre, ou celle de la terre après un orage estival, ou associé le parfum de la cannelle à une tarte que faisait ma mère d’accueil, mais jamais avec cette somme d’émotions.

La seconde fois c’est lors de la visite d’une maison baignée à la fois par les embruns et les odeurs des immortelles, des œillets d’inde et des bruyères sur les hauteurs des falaises de Cassis me rappelant ma jeunesse à Bonifacio et mes courses folles du bas au haut des falaises et encore une fois mon cœur s’est emballé, les émotions m’ont envahie et la nostalgie aussi, j’ai ressenti la morsure du sel sur mes joues, la moiteur de l’air dans mes cheveux et tout un tas de souvenirs liés à ces moments de bonheur et de liberté.

Je ne me lasse jamais de faire une promenade après une journée de pluie, ou de laisser se diffuser des odeurs de la cuisine ou le parfum des vêtements fraîchement lavés, ces moments privilégiés qui me font revivre des moments significatifs de mon passé.

J’aime comment ces odeurs de mon enfance habitent mon cerveau comme autant de portes entrouvertes, comme de puissants ancrages à un passé émotionnel auxquels j’accède pour me souvenir de ces journées heureuses.

Letizia Doria

Laisser un commentaire

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade