Amitié, Psychologie, Société

Soumission-Domination

ejsruawdDans ce monde, la formation et l’éducation sont devenues des endoctrinements plutôt que des libertés d’apprendre à penser, le manque de valeurs ajouté à cette valeur étrange qu’est l’ambition s’avère être d’une importance capitale pour toute une série d’individus qui se considèrent supérieurs aux autres, qui se cachent derrière leur argent et qui gèrent les destins des autres.

Etant ce que certains appellent « une personne sans filtre », je vis en accord avec mes propres principes à tout moment et personne ne m’impose des comportements qui vont à l’encontre de mes croyances et de mes idées, et il semblerait que je sois appréciée, principalement parce qu’on fait confiance à mon honnêteté, cependant mon franc-parler ne plait pas à tout le monde et je me sens souvent obligée de donner quelques avertissements préalables avant d’entamer une discussion.

J’ai perdu une amie de longue date parce que ce que je lui ai dit que sa condition de femme soumise à un homme qui croie que la domination et le fait d’être maître d’elle leur rend la vie meilleure est une mauvaise chose pour elle et pour leur couple.

Je me suis rendue compte de sa soumission parce qu’elle ne faisait jamais passer ses propres besoins en priorité, elle pensait d’abord au bonheur de son mec avant même de se demander ce qu’elle désirait, véritablement, quand elle était avec notre groupe d’amis elle adoptait un rôle totalement secondaire et n’exprimait pas ses points de vue ou ses opinions quand il était là, et pire encore, très rarement quand n’était pas là, elle n’élevait jamais la voix, restait souvent en arrière-plan, preuve qu’elle était sous la coupe d’une personne autoritaire qui dirigeait son existence.

Même si elle avait envie de le faire, elle s’autocensurait et se mettait elle-même en arrière-plan, et quand un petit conflit arrivait dans une discussion, elle tentait de l’éviter coûte que coûte ou alors acceptait des choses dont elle n’avait pas envie et ne se battait pas pour ses convictions.

Elle n’était pas le genre à attirer l’attention, au début je croyais qu’elle était timide, mais non, c’était surtout une manière de passer totalement inaperçue, de ne pas sortir du lot, toujours préoccupée par ce que les autres pouvait penser d’elle et avait tendance à s’habiller neutre de chez neutre, et à se comporter d’une manière extrêmement discrète.

Je sais que tu lisais mes posts auparavant, si c’est toujours le cas, saches que ton attitude attire des personnes violentes, agressives qui pourraient te faire du mal, tu dois être plus assertive et avoir une meilleure estime de toi et surtout que je suis toujours là pour toi, mais je ne m’excuserais pas pour ce que je t’ai dit.

Il est très rare que je juge quelqu’un, mais si c’est ton ex qui me lit, je lui dirais qu’une personne qui exerce son pouvoir sur les autres est esclave d’elle-même et de son complexe d’infériorité, elle vit dans une lutte permanente contre son insécurité, voulant sans cesse contrôler les autres, car elle pense que c’est le seul moyen de gagner, elle en arrive à se croire indispensable pour tout, elle exige toujours beaucoup plus qu’elle n’offre, elle semble croire que si elle ne fait pas quelque chose par elle-même cela échoue, elle est égoïste, elle est possessive, elle cherche uniquement son bien-être personnel, elle ne pense qu’à l’argent, elle fait tout pour triompher quoi qu’il arrive et finalement comme tous les faibles elle valorise la violence comme seule façon de s’imposer dans sa vie de merde.

Letizia Doria

Mots-clefs :, , ,

4 Réponses à “Soumission-Domination”

  1. Le 6 septembre 2019 à 6 h 52 min Admin con ou bien ? a répondu avec... #

    Bonjour,
    « des libertés d’apprendre à penser » : vous ciblez tout le monde ? Vous pensez à qui ? A tout le monde ? Qu’entendez vous par « penser » ? Quelle tranche de la population pense, a envie de penser, est capable de penser ? jusqu’où doit aller la réflexion pour qu’elle soit satisfaisante ?

    Est ce que les meilleurs d’une classe savent penser ? Pourquoi a t on inventé l’ergonomie, standardisé les interfaces, défini des procédures,… ? parce que la majorité pense ou ne pense pas assez ?

    Si la réflexion passe par l’ouverture aux autres, cela veut dire que l’on doit apprendre tout court sinon on passe son temps à réinventer l’eau chaude. Tout apprentissage serait un endoctrinement. Où commence l’endoctrinement ? Il faudrait donc apprendre à penser à quoi ?

    Pour que les choses aillent mieux, il faudrait par exemple éviter de céder à la facilité. Apprendre à ne pas céder à la facilité, cela s’enseigne comment ? JSCOB…?

    Dernière publication sur Jesuisconoubien... ? : Consommation, surpopulation, dictature, guerre. 2 de 2

    • Le 6 septembre 2019 à 10 h 56 min Letizia Doria a répondu avec... #

      Je ne cible personne, je ne cible qu’un système d’enseignement permissif qui ne nous apprend pas à penser mais qui nous dit quoi penser, nous sommes dans un monde ou de la taille des allumettes à l’enseignement, tout est standardisé, stéréotypé, comme les voitures issues du même logiciel se ressemblent toutes, les cerveaux se ressemblent aussi, la pensée unique est en route, quand on sait que le développement psychique, qui débute à la naissance et se termine à l’âge adulte, est comparable à la croissance biologique, la vie mentale représentée par la personne adulte est déjà stéréotypée par l’enseignement reçu, ensuite si certains se complaisent dans ce système, c’est leur choix après tout de rejoindre le troupeau des esclaves consentants.
      L’ergonomie n’a été inventée que pour mieux adapter l’humain au travail et en tirer un maximum de profit avec un minimum d’apprentissage, moins on en sait et plus on se contente de ce qu’on a, pour ensuite le remplacer par des machines.
      Le but principal de l’enseignement doit être de créer des personnes capables d’innover, et non de répéter ce que d’autres générations ont fait, des personnes créatives, inventrices et découvreuses et aussi de former des esprits critiques, qui puissent vérifier la validité tout ce qu’on leur transmet.
      L’enseignement doit de toute urgence réinterroger son rapport aux libéralismes et renouer avec un projet éducatif à la fois égalitaire, émancipateur, adapté aux capacités de chacun et exigeant pour tous les élèves, en particulier ceux qui n’ont que l’école pour apprendre.

      • Le 7 septembre 2019 à 9 h 04 min Admin con ou bien ? a répondu avec... #

        Bonjour,
        les voitures finissent toutes par se ressembler car le point commun est le CX. Quand le but est le même, cela finit par se voir.
        L’ergonomie a été inventée pour tenir compte des limites de l’humain.
        Aujourd’hui les interfaces se ressemblent car les grands fabricants ont fini par converger. Dans ce cas la demande qui s’impose à l’offre est un levier par défaut : la signalétique sur les produits HIFI, vidéo, électroménagers, smartphone.
        Les gens qui innovent sont ceux qui ont une intelligence adaptée à ce genre d’activité : la créativité. Si vous pensez que nous sommes égaux… En revanche, je vous rejoins sur le fait que le système scolaire tire vers le bas. Le processus éducatif est un processus de masse. Il répond donc en gros à la logique du taylorisme. Vous parlez d’innovation mais il faut penser aussi au « leadership ». Il faut des dirigeants, or l’EN ne produit que des futurs salariés.
        Je suis convaincu que le monde de l’entreprise, ses techniques, sa culture, ont contaminés notre système scolaire où l’on parle sans vergogne de performance. L’EN est officiellement devenue un fournisseur des entreprises et l’élève une ressource, ou un produit, selon son niveau d’exploitabilité. JSCOB…?

        Dernière publication sur Jesuisconoubien... ? : Consommation, surpopulation, dictature, guerre. 2 de 2

        • Le 7 septembre 2019 à 18 h 14 min Letizia Doria a répondu avec... #

          Bonjour, Le CX à bon dos pour rouler à 80 kilomètres à l’heure, et je connais nombre personnes qui en ont marre de cette course en avant technologique et du gaspillage qui va avec, pour avoir fait un séjour à Cuba, assez loin du monde ultra libéral dans lequel nous sommes, je peux vous affirmer qu’une autre voie existe, plus humaine, avec de vrais hôpitaux ou on soigne tout le monde sans avoir à sortir sa CB, avec de vrais écoles, de vrais enseignants, valorisés, qui ne sont pas là pour de l’alimentaire comme en France et mais bien sur bridée par les pays capitalistes qui en ont peur, c’est connu quand une chose fait peur on la censure.
          La vie des entreprises ne m’intéresse pas, ce que je veux c’est un enseignement qui fasse des hommes libres et capables de faire des choix, ensuite chacun sa route.
          Lisez Piaget et sa théorie de l’apprentissage, https://bre.is/tL7MtoWm

Ajouter votre réponse

Cyrily |
Wikivacher |
Csecomit2019 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cindyarh
| Philo Condorcet 90
| Expérimentations autour du ...