20 juin 2019 0 Commentaire

Nous sommes en Ploutocratie !

PloutocratieCe que je sais des partis politiques c’est qu’ils ne représentent le plus souvent qu’eux-mêmes et ne servent que leurs intérêts ou ceux d’une certaine « élite », et travaillent rarement pour les peuples, il suffit pour cela de voir l’énorme masse des lois passées depuis 30 ans dans la plupart des pays pour réduire plus ou moins drastiquement nos libertés, sous les faux prétextes de la sécurité ou du remboursement de la Dette.

Les « élites » veulent contrôler les masses populaires, ils contrôlent déjà la presse, il ne reste plus pour les contrôler qu’à leur donner l’illusion de la liberté, c’est chose faite mais par la contrainte qui a pour nom « Démocratie » qui théoriquement devrait être un gouvernement assumée par un peuple souverain.

De ce fait l’existence des partis politiques au centre d’un processus électoral représente le principal obstacle à la souveraineté des peuples.

Il va sans dire que si l’on veut un monde des peuples et des individus souverains il faudra éradiquer les partis politiques et avoir une presse vraiment libre.

Les partis politiques aidés en cela par la presse, permettent de contrôler les opinions, les courants idéologiques et les idées, pour ne retenir que le politiquement correct et la pensée unique, mais pas seulement du peuple, les candidats au sein du parti doivent en principe respecter la « ligne » et s’en dévier le moins possible s’ils ne veulent pas êtres rappelés à l’ordre ou carrément exclus, selon la gravité de la déviance.

Les partis bien sur sont eux-mêmes contrôlés par ceux qui les financent et il est très rare que ce contrôle soit exercé par le peuple, dans la plus part des cas ce sont les membres de « l’élite » qui s’en chargent.

L’existence même des partis politiques à l’avantage d’écarter les masses populaires des niveaux décisionnels et de les obliger à s’aligner sur les courants d’idées, idéologies et opinions voulus par la caste dirigeante, c’est la « Ploutocratie »

Maintenant, avons-nous vraiment le choix ? De nos jours la réelle liberté est incompatible avec la sécurité matérielle, ce qui implique de chercher à se protéger, par toutes les façons possibles, des lois innombrables, des murs épais… et plus il s’emprisonne.

Depuis des siècles, les masses populaires sont phagocytées par une caste élitiste qui aspire leurs puissances créatrices et leurs vitalités à son propre bénéfice. Lorsqu’on les laisse faire, les phagocytes finissent par tuer leur hôte. Pour se débarrasser de phagocytes, tel un corps, toute société doit avoir un bon système immunitaire, et pour que celui-ci soit fort, la société entière elle-même doit être en bonne santé.

Pour redevenir saine, la société devra se rapprocher de la nature et abandonner la vie citadine bétonnée, asphaltée, polluante et destructrice de l’environnement, elle devra abandonner les guerres et tout ce qui alimente ses phagocytes dans ses stratégies de contrôle ou d’invasion, dont les partis politiques.
Letizia Doria

Laisser un commentaire

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade