11 juin 2019 0 Commentaire

Politiquement Correcte ? Moi jamais !

politiquement-correct-500-e0b04Einstein disait « Une soirée où tout le monde est d’accord est une soirée perdue. », partant de ce concept, la soirée d’hier ne le fut pas, bien au contraire, j’ai apprécié le fait que chacun ai su exprimer ses opinions personnelles et appliqué ce droit que nous avons tous à penser différemment mais tout au début je ne suis pas sure que chacun ai été loyal envers lui-même ou ai été guidé par le politiquement correct pour exprimer ses opinions personnelles, j’ai en effet remarqué que le simple fait de ne pas être d’accord avec les autres ou de penser différemment créait une dose de stress chez certain•e•s et d’un commun accord nous avons décidé d’oublier le politiquement correcte et de parler librement, à la suite de quoi, le débat à vraiment changé.
Supprimer le politiquement correct du débat a fait émerger des réactions politiques de rejet de plus en plus fortes ainsi que l’émergence du populisme, du racisme, de l’intolérance et de la xénophobie.
J’ai retrouvé dans ce débat la société telle que je la connais et j’ai compris que le politiquement correct n’est qu’un masque servant à cacher la réalité, une incitation à la pensée unique, un principe de recomposition de l’espace public et un dispositif inhibiteur qui censure et pousse à l’autocensure tous ceux qui s’y opposent d’une manière ou d’une autre.
On voudrait me faire croire que tout le monde est raciste et xénophobe, que chaque fois que je récuse certains aspect du multiculturalisme je suis transformée en raciste, que quand je met le doigt sur le fait que certaines cultures ne peuvent pas cohabiter dans une même cité, parce que les points de friction entre elles sont plus nombreux que les points de rencontre, je suis xénophobe.
L’ostracisme règne en maître dans notre société à cause des préjugés, de la discrimination raciale, culturelle ou sexuelle, des croyances ou des valeurs personnelles mais n’est en fait qu’une forme de punition sociale, pour ma part, même je suis universaliste je pense que cette demande d’identité est un désir d’enracinement, avec des repères identitaires consistants dans un monde en plein chamboulement.
Pour conclure je dirais que la seule certitude que j’ai c’est que le syncrétisme ne se fera pas demain et qu’il faut exprimer ses opinions, surtout quand elles contredisent celles de la majorité et que le politiquement correct mène à la pensée unique et au totalitarisme.
Letizia Doria

Laisser un commentaire

Csecomit2019 |
Arpeinfos |
Futurearh |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Ressources Humaines
| Philo Condorcet 90
| Cruiseade